L'UNION ET LA SEMAINE DES ARDENNES PRESENTENT MONSIEUR LE PRESIDENT

19 décembre 2010 - 11:01

LUCIEN PINEL NOUVEAU PRESIDENT DE L'OFCCM AVEC BEATRICE HENRARD A SES COTES POUR LA PRESIDENCE DE L'ECOLE DE FOOT...

LORS DE LA DERNIERE ASSEMBLEE GENERALE DE L'OFCCM BEATRICE HENRARD APRES 18 MOIS DE BONS ET LOYAUX SERVICES A SOUHAITE PRENDRE DU RECUL EN LAISSANT LA PRESIDENCE. POUR DONNER A L'OFCCM LA POSSIBILITE D'ACCELERER SON RENOUVEAU, C'EST D'UN COMMUN ACCORD QUE LUCIEN PINEL ARRIVE DEPUIS QUELQUES MOIS A REPRIS LES RENES DE L'OFCCM QU'IL AVAIT DEJA DIRIGE QUAND LE CLUB EVOLUAIT EN D2.

ARTICLES DE LA SEMAINE DES ARDENNES

Lucien Pinel président de l'Olympique

 

Treize années après avoir été rétrogradé au niveau régional, l'Olympique de Charleville retrouve Lucien Pinel, son président de l'époque.

Avec F.M. (CLP)

A lire dans la Semaine des Ardennes du 16 décembre.

 

 

 

 

ARTICLE DE L'UNION / L'ARDENNAIS

Publié le mardi 14 décembre 2010 à 11H00

 

Il avait annoncé avant l'été être prêt à donner un coup de main. Six mois plus tard, il retrouve la présidence de l'Olympique. Lucien Pinel s'explique.

EN juin, Lucien Pinel avait expliqué qu'il en avait « assez, le lundi matin, en lisant le journal, de constater que le club (l'Olympique de Charleville) n'arrivait décidément pas à sortir du lot en Division d'honneur… »
Ancien patron du club quand celui-ci évoluait en D2 (de 93 à 97), il s'était déclaré alors « disponible » pour donner un coup de main, mettre au service du club _ son club _, « son expérience et son réseau ». Il rechignait cependant à vouloir figurer dans l'organigramme.
Les événements en auront décidé autrement.
Le week-end dernier, Lucien Pinel, 64 ans, a retrouvé la présidence de l'Oympique de Charleville. « Béatrice Henrard, qui avait accepté d'assurer l'intérim après le départ de Christophe Vaucois, a fait savoir en ouvrant l'assemblée générale qu'elle souhait passer la main. Il n'y avait pas pléthore de candidats. Bref, j'ai accepté… »
Retraité mais toujours très actif (après une carrière essentiellement menée dans les travaux publics), « Monsieur Lucien » joue la carte du cœur. « J'ai un peu de temps, je vais essayer de rendre service. Je me dis qu'on ne s'est pas donné tant de mal il y a quelques années pour moderniser le stade et les structures, pour redonner du lustre au plus vieux club ardennais (fondé en 1904), finaliste de la Coupe de France en 1936 (avec dans ses rangs Darui dans les buts et comme défenseur un certain Helenio Herra qui eut ensuite une carrière d'entraîneur exceptionnelle à Barcelone et à Milan), pour le faire monter en D2 avant une succession de soucis qui stoppèrent l'élan en 97… pour aujourd'hui végéter si longtemps à ce niveau. »

Une image à redorer


Les objectifs sont clairs : « Le nombre de licenciés a fondu, les mentalités ont changé (ici comme ailleurs). On a du mal à ce que les jeunes s'investissent. Mais il y a des points forts : le club est bien géré, et il y a un bon potentiel. La montée, on peut mettre une croix dessus pour cette saison. Mais à terme, l'Olympique a sa place en CFA. Je ne tire sur personne. Mais je constate qu'au sein de Prix-lès-Mézières en CFA2 comme dans la plupart des clubs de la périphérie, il y a toujours une ossature de joueurs… issus de l'Olympique. La priorité, c'est donc de garder les bons gamins que l'on forme. Renforcés par quelques cadres, ils doivent nous permettre de monter une marche. Par ailleurs, je veux aussi qu'on soit de nouveau un club respecté, avec une image et une mentalité exemplaires. D'ici quelque temps, je veux que de nouveau, on frappe à la porte de l'Olympique et qu'on veuille jouer chez nous. »
La concurrence du basket et celle du CSSA ? « On ne joue pas dans la même cour. Financièrement, j'ai bon espoir de pouvoir ramener quelques sponsors au club, de nourrir des partenariats. Sur un autre plan, avec Sedan, par exemple, je pense que certains de leurs espoirs pourraient s'aguerrir chez nous. J'ajoute qu'avant même de retrouver ce fauteuil de président, plusieurs anciens joueurs des années quatre-vingt-dix (qui ont connu la D2) m'ont fait savoir qu'ils étaient OK pour donner un coup de main. Il y a des bonnes volontés à fédérer. Je vais m'y atteler. »
On ne refait pas l'histoire, de toute façon. Mais visiblement, Lucien Pinel n'a pas repris du service pour poser sur la photo. Il veut agir.
Philippe MELLET

 

Commentaires

Staff
Castertroy
Castertroy 31 décembre 2010 15:12
Joueur

Bon réveillon à vous et de pleins de bonnes choses pour l'année 2011 de la part de http://fcpblendecques.footeo.com/

gabor 20 décembre 2010 10:04

bon courage Mr PINEL il y a du travail ! j espere que vous prendrez les bonnes decisions pour ce club sportivemenent MOLNAR gabor ancien educateur l OFCCM

coco70 19 décembre 2010 21:16

Bonne nouvelle!!! Bienvenue chez vous Mr Lucien!! :)

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 9 Dirigeants
  • 4 Entraîneurs
  • 1 Arbitre
  • 12 Joueurs
  • 33 Supporters